Le mardi 21 février 2012, Maison de l'Education Permanente, Lille.

Existe-t-il quelque part une vie qui ne soit pas d'origine terrestre ? Saurons nous la trouver, l'identifier même si elle s'est éteinte ? Pour répondre il faut comprendre les processus qui ont conduit à l'émergence de la vie sur Terre. Certains corps du système solaire auraient pu, au cours de leur évolution, en connaître de semblables. Mars, les satellites glacés des planètes géantes sont les cibles les moins inaccessibles. La découverte de planètes extrasolaires dans notre petit coin de galaxie ouvre de grands espoirs. Mais, dans tous les cas, la détection de signe de vie nécessite des techniques que nous sommes encore en train de développer.

michel visoMichel VISO est Responsable de l'Exobiologie au CNES. Ingénieur de recherche de formation à l'école vétérinaire d'Alfort, c'est un scientifique passionné et passionnant, habitué à expliquer au grand public les grands programmes spatiaux français ou internationaux et leur intérêt.

Responsable des programmes de recherche de la vie extraterrestre et sur l'origine de la vie terrrestre utilisant les moyens spatiaux. Michel VISO coordonne et assure le financement (par le CNES) des activités des chercheurs répartis dans les universités ou des instituts du CNRS. Il organise, prépare et accompagne les contributions françaises aux missions à venir. Celles ci sont organisées par le CNES, l'agence spatiale européenne (ESA) ou en coopération internationale. Ces responsabilités se croisent avec celles de ses collègues en charge des disciplines voisines (planétologie, astronomie, utilisation de l'ISS...).