Samedi 29 avril 2017,  Ferme du Héron, Villeneuve d'Ascq.

Cycles astronomiques et stratigraphie haute résolution : quand les sédiments nous parlent du système solaire.

Les marées et les fluctuations climatiques sont des phénomènes cycliques qui s'enregistrent avec la même précision dans les archives stratigraphiques. L'empilement des couches sédimentaires formées au cours de ces cycles permet de mesurer le temps géologique, en complément des méthodes paléontologiques ou isotopiques. Les variations du niveau de la mer associées à ces processus cycliques sont aussi à l'origine de dépôts d'importance économique, comme le charbon et le pétrole.

Une corrélation de sa rythmicité avec celle des astres a été observée de longue date, jusqu'à ce que Milankovitch n'évalue le signal astronomique complexe. Les progrès de la chronologie stratigraphique ont alors ouvert la voie à l'identification de processus sédimentaires diversifiés dont certains sont en relation directe avec la mécanique astronomique.

jean yves reynaudJean-Yves REYNAUD est professeur des universités (U-Lille, sciences et technologies / Sciences de la Terre) depuis 2012. Spécialiste de la dynamique sédimentaire, il oeuvre au sein du Laboratoire d'Océanologie et Géosciences (UMR-CNRS 8187 / LOG), dans l'Equipe Dynamique côtière actuelle et récente. Au préalable il était Maître de Conférences au Museum National d'Histoire Naturelle (1999-2012), où il gérait la collection nationale des roches sédimentaires. 

 

 

 Francis MeilliezFrancis MEILLIEZ est professeur émérite (U-Lille, sciences et technologies / Sciences de la Terre) depuis 2012. Géologue structuraliste des régions à dominante sédimentaire, sa méthode de travail est essentiellement la cartographie. Il est maintenant surtout engagé dans la diffusion de la connaissance en géologie et sa prise en compte dans l'aménagement du territoire. Il préside la Société Géologique du Nord.