Nos coordonnées
Club Astronomique de la Région Lilloise
Vous êtes ici : Nos Formations > Formations Internes : Nos ateliers > Atelier Brahé (Tycho)






Méthodologie d'observation

Popularité : 6 %


Afin de bien observer mettez tous les atouts de votre coté


Publié le : vendredi 28 novembre 2003, par  La rédaction





Rubriques voisines :

Atelier Kepler (Johannes)



Le repérage dans le ciel est comparable à celui effectué lors d'une prévision de voyage dans une région étrangère.

-  On se procure les cartes et les informations concernant la région choisie.
-  On recherche les principaux centres d'intérêt à explorer.
-  On s'informe sur les particularités de ces centres d'intérêt.
-  On note les points de repères et les lieux à explorer

Le ciel se visite comme un circuit touristique. Pour l'apprécier, il est préférable d'en connaître l'histoire. Comme pour un voyage, il est intéressant d'en ramener des souvenirs. Ils sont constitués par les notes d'observations. Elles enrichiront ultérieurement les connaissances en les comparant aux résultats d'autres observations personnelles ou aux informations données par des collègues, ou encore à celles trouvées dans les revues. Cette pratique oriente l'observation dans une recherche scientifique d'informations.

EQUIPEMENTS POUR L'OBSERVATION

La pratique de l'observation ne peut se faire sur une courte durée. Il convient comme pour la lecture de se ménager des conditions de confort compatibles avec une longue période d'immobilité dans la fraîcheur et l'humidité. Pour cela, il est indispensable de prévoir :

-  Des vêtements chauds ainsi que bonnet et gants.
-  Des chaussures imperméables : La rosée est toujours présente la nuit sur les gazons. Exemple : des après-ski font très bien l'affaire.

Un environnement confortable :

-  Chaise ou transat pour l'observation directe ou aux jumelles
-  Pied de fixation pour les jumelles ou tablette repose-coudes
-  Table pour pose de l'ensemble du matériel et documentation.
-  Dispositif d'éclairage, faible pour la lecture des cartes, fort pour la récupération du matériel en fin d'observation.

Et ce pourquoi nous sommes là :

-  Notes d'observation préparées au préalable.
-  Fiche d'observation et matériel pour prise de notes.
-  Éventuellement, plusieurs appareils pour réalisation d'observations complémentaires.

N.B. : documentation devra être mise sous enveloppe plastique sous peine de la dégrader par l'humidité.

PRATIQUE DE L'OBSERVATION

Le scénario suivant sera retenu :

Le sujet sera choisi en fonction des conditions circonstancielles de l'observation :

-  La météo sera consultée, surtout Si le lieu d'observation est éloigné du domicile
-  Période de l'année : le ciel est différent suivant les saisons.
-  Possibilité du site : L'orientation et la qualité du site interviennent dans le choix.
-  Matériel disponible : Le matériel doit être adapté au type d'observation.
-  Centres d'intérêts retenus.

L'observation sera préparée en consultant les cartes du ciel pour la région concernée. On choisira des cartes adaptées à la nature de l'observation :

-  Cartes générales avec explications pour les observations à l'œil nu ou aux jumelles.
-  Atlas précis ou programme informatique pour l'observation aux instruments. Dans ce cas, il est intéressant de prévoir un calibre donnant la surface vue dans l'oculaire de pointage pour faciliter les recherches.
-  Les éléments retenus seront consignés sur une fiche de préparation.

LE CHOIX DU SUJET

La vision à l'œil nu d'une belle nuit est probablement le plus beau spectacle que peut donner l'astronomie. L'intérêt d'une observation directe n'est pas négligeable. Elle est le préalable à tout travail plus précis car elle permet de se repérer et par la suite, de s'orienter pour trouver les points particuliers choisis. Les principaux éléments à maîtriser dépendent de la nature des objets que l'on désire observer. La journée, le SOLEIL, entouré de TOUTES LES PRÉCAUTIONS nécessaires, apporte une palette intéressante d'observations accessibles à l'amateur comme :

-  L'évolution et la mesure des taches solaires,
-  La mesure de la vitesse de rotation du soleil
-  La mesure de l'axe d'inclinaison de celui-ci.

La nuit, une large porte s'ouvre sur une grande diversité de travaux, depuis l'observation de notre satellite, jusqu'aux lointaines galaxies en passant par nos voisines : les planètes. La méthodologie et le type de matériel choisi dépendra du type d'observation prévu. Dans nos régions, il ne faut pas espérer observer d'objets d'une magnitude supérieure à 10. Évitons l'achat d'équipements trop performants.

LE CHOIX DU SITE

Si pour une observation à l'œil nu où aux jumelles, la caractéristique essentielle d'un site est la limpidité du ciel, dépourvu de pollution parasite, l'utilisation d'un instrument plus performant nécessite une attention plus grande sur les éléments qui influencent la stabilité de l'air et celle de l'instrument.

L'origine de la stabilité de l'air est thermique. La journée, les surfaces comme les toits, les dalles de béton, les cheminées, accumulent la chaleur et la restituent la nuit. De ce fait, l'observation faite a partir d'une fenêtre amène une dégradation catastrophique de l'image. Le vent, quant a lui occasionne en plus des vibrations de l'appareil. Les conditions les plus favorables sont généralement celles données par des pelouses, implantées dans une zone faiblement éclairée et bordées d'arbustes de faible hauteur, dégagées du coté sud.

La préférence ira naturellement pour un site éloigné de tout centre urbain, générateur de pollutions atmosphériques et lumineuses. La pollution d'une ville comme PARIS est sensible jusqu'a 250KM.

Mais il ne faut pas se décourager : un site n'est jamais parfait ! ! Il faut apprécier le meilleur compromis en fonction des différentes contraintes puis aménager le lieu d'observation de façon à améliorer au maximum la zone d'observation ainsi que la stabilité mécanique et thermique.



Imprimer cet article




Auteur :



La rédaction

0
 



0  

Poster un message sur ce forum




LOGO SPIP | Nos coordonnées | Sommaire | Résumé long | Plan du site | Statistiques | Rédaction |